Etudes et sport, les challenges du sportif de haut niveau

La fin de l’année scolaire est souvent très chargée chez les jeunes … épreuve du bac, examen, concours d’admission… et on rajoute concours tout court pour Victor Levecque!
championnat de France jeunes cavaliers puis championnat de France juniors, Victor enchaine …

sur TF1 reportage sur Victor Levecque
http://lci.tf1.fr/jt-we/videos/2016/le-quotidien-charge-de-victor-lyceen-de-17-ans-et-champion-d-equitation-8750557.html

admission Sciences Po
https://www.facebook.com/victorlevecque/photos/a.616386848506442.1073741828.611338475677946/899439573534500/?type=3&theater
UNE_LES-INFOS-DU-CREIF_2016-04page Facebook de Victor Levecque
https://www.facebook.com/victorlevecque/

site victor Levecque
http://www.victor-levecque.com

victor Levecque écurie Equipol
http://www.ecurie-equipol.com/ecurie-equipol-victor-levecque/

Publicités

savoir où produire votre changement qui va faire toute la différence.

Article intéressant dans l’Equipe d’aujourd’hui de Karim Ben Ismail sur la formation des jeunes All Blacks.
Pour assurer la relève, comment l’équipe de Nouvelle Zélande prépare leurs « jeunes pousses ». « Chez les All Blacks, on a le sens de l’ensemencement…. » (article en fin de post)

Dans cet article, on souligne l’importance de l’approche mentale
« En Nouvelle Zélande, on a identifié ce secteur du mental comme une priorité. »

Concrètement, les générations se transmettent un soutien moral, des détails techniques, une approche mentale…
« En Nouvelle Zélande, on a identifié ce secteur du mental comme une priorité. »
Par exemple ?
« Quand tu es un jeune talonneur et que tu rates un lancer important en touche. Les pensées négatives vont te polluer l’esprit pendant cinq à dix minutes. Il faut l’avoir vécu souvent, comme moi, pour parvenir à prendre le dessus. »
Mille techniques se transmettent pour se laver l’esprit des pensées négatives :
«Respirer profondément, fixer un point dans le stade…
Brad Thorne (deuxième-ligne all black champion du monde 2011) grattait le sol avec ses crampons pour se remettre les pieds sur terre.
Tout dépend de ce qui fonctionne pour soi.»

Comme pour ce jeune étudiant que j’ai accompagné, et qui expliquait l’impact de ce travail sur lui même, sur le rapport au temps et au stress qui en découlait…

Avant c’était:
« Le temps est un ennemi ; car je ne peux pas tout faire…. je passe sous stress avec des tendances à l’impatience et à la précipitation« .

Par exemple, quand il butait sur un problème, sur lequel il pensait passer trop de temps, il avait tendance à se déconcentrer, et il pouvait faire des erreurs même sur des sujets qu’il maitrisait pourtant bien habituellement.

Après:
Poser son stylo symbolisait l’efficacité de son nouveau comportement « Lors de mes réunions sur un sujet très dur, j’ai paniqué et j’ai réussi à poser mon stylo, à faire une respiration à me calmer et grâce à cela j’ai retrouvé mon calme, mes capacités et le résultat a été à la hauteur de mes espérances alors qu’avant,  j’étais en panique totale à un moment donné pendant la réunion…  »

Respirer…
Fixer un point dans la stade…
Gratter ses crampons….
Poser un stylo….

Tout cela semble si simple…
mais il s’agit de « trouver ce qui fonctionne pour soi »
et c’est là, qu’un accompagnement prépare à trouver le geste, concret, bon, utile et personnel, qui va faire la différence…
savoir où produire votre changement qui va faire toute la différence.
où savoir donner le coup de marteau? (histoire métaphorique pédagogique, entendue dans la formation CT de Transformance par Vincent Lenhardt)

On raconte une histoire très ancienne au sujet d’un chaudronnier. Lire la suite

Sommeil

Retrouvez sur le site de l’European Sleep Center des conseils sur le sommeil, la première des 9 sources de récupération que je vous propose dans mes accompagnements.
Retrouvez le docteur françois Duforez et son équipe de l’European Sleep Center, sur sommeil  (http://europeansleepcenter.fr/~europeanc/index.php/5)

 » Coaching Individuel : Du Sportif de haut niveau au Manager

La notion de performance est liée à la notion de résultats. Mais ces résultats doivent être répétitifs tout au long d’une carrière, et la notion de récupération, saine pour la santé et efficace, devient majeure dans le monde des sportifs de haut niveau ainsi que des personnes clés dans le monde de l’entreprise.

European Sleep Center propose, depuis de nombreuses années, une individualisation ainsi qu’un suivi des rythmes veille/sommeil pour des personnes confrontées à ces exigences de performance : citons des navigateurs de course au large, des pilotes automobiles ou des sportifs professionnels, des managers intercontinentaux ou managers soumis à forte pression. »

 

danger, pas de pilule magique!

Nous connaissons bien ce phénomène dans le sport… le dopage, un raccourci pour aller plus vite, plus loin, plus fort…. avec des effets nocifs voire dangereux pour la santé. 
un article de Charline Blanchard dans la journal ELLE  de 10 Janvier pointe ce danger de recours aux psychostimulants.(les drogués du bachotage) Lire la suite

2014 …quelques mois, avant les concours

Bonjour,

Meilleurs voeux pour tous les candidats aux concours de cette année…
santé, et réussite…
même si nous savons que tous ne seront pas reçus… je souhaite à chacun de « tout donner » le jour J, et que chacun ne regrette rien. Que chacun soit à la hauteur de son potentiel…
Et il ne reste plus que quelques mois… avant les concours…

C’est encore possible de rectifier votre approche de ce concours que vous redoutez…
Mais qu’en est il de votre état ? de votre confiance ?  de votre énergie ? de votre mental ?

Plus vous avancez dans le temps, avez l’impression de ne rien savoir ?…
Est ce que vous perdez vos moyens ? Est ce que vous vous dispersez ?
Sentez vous une vague sensation d’abattement ?
Commencez vous à penser à la sensation de panique possible, le jour du concours ?
Vous ne supportez plus personne ? Angoisse vécu en silence. Mais silence ne vaut pas absence…
Les notes ? pas assez bonnes à votre goût…elles ne plaident pas pour être tranquille et serein…
« la boule au ventre, qui revient …  je pense tout le temps, trop ! je suis très agité, je pense à prendre des médicaments homéopathiques… peut être quelque chose de plus fort si cela ne convient pas… J’ai peur, … je panique. »
« Ai je mis tout de mon côté ? je suis à bloc … et pourtant ma confiance n’est pas au beau fixe…et … je ne sais même plus si je suis quelqu’un de valable …c’est très dur …»

Oui. Il est encore temps de clarifier votre approche de ce challenge si essentiel pour vous et votre entourage.
Attention dans quelques semaines il sera trop tard… le travail de « pompier » n’est pas efficace, la prévention et la préparation le sont.

Une aide pour mieux travailler votre comportement  pour ces 3 prochains mois…

« je dois nettoyer mes « filtres » (2 filtres – extérieur de ma perception à la situation, et interne de mes capacités) »… « je veux plus d’équilibre, retrouver de la sérénité, être soutenu, mieux percevoir la situation et m’y préparer… pas du contenu, mais un travail sur le processus et sur moi même, pour mieux faire, mieux gérer « l’avant » et le « pendant » du concours. Comme un sportif, je dois être mentalement, émotionnellement, et physiquement prêt à faire face à une haute dose de pression…
je décide de faire quelque chose pour apprendre à gérer mon stress et être performant le jour J. »

JH21
Et voyons ensemble si cela vaut la peine de s’investir dans ce travail ….
D’autres ont essayé et s’en félicitent, … en intégrant l’école qu’ils désiraient.

 

 

Témoignage Léa (2013)
voir vidéo Léa

Avant :
Mon principal problème en classe préparatoire était ma difficulté à gérer les moments d’examen. Alors que j’avais de bons résultats au contrôle continu, mes performances aux moments des concours blancs étaient trop souvent inférieures à mes capacités. Et ces résultats décevants étaient liés à mon état d’esprit à la veille des examens : il m’arrivait de me mettre à pleurer, même en entrant dans la salle d’examen et ce sans savoir pourquoi. Je n’arrivais pas à gérer mes émotions sous pression. C’est pourquoi j’ai décidé de faire quelque chose pour apprendre à gérer mon stress et être performante le jour J.

Pendant :
Cet accompagnement était une bonne formule car il ne me prenait pas trop de temps sur mon travail. Ça me permettait même de prendre du recul sur le travail scolaire et de voir toutes les dimensions « non techniques » de la performance : l’importance de la récupération, des moments de pause, du sport. Au fil des séances, j’étais de plus en plus sereine dans mon appréhension de la classe préparatoire. J’ai également appris à me connaître, à sentir quand je me mettais « dans le rouge », à trouver des soupapes qui me permettaient d’évacuer la pression. Tout cela dans le but de me sentir « prête » le jour des concours.

Bilan :
Je tire un bilan très positif de mon accompagnement, je sais qu’il m’a permis d’aborder les concours de manière plus sereine. Je me sentais prête et je garde même un bon souvenir des concours où j’avais l’impression de donner le meilleur de moi-même. Mais au-delà des concours j’ai vraiment appris à me connaître et je sais que c’est quelque chose qui me resservira. Dès les entretiens de personnalité pendant les oraux, j’étais plus à l’aise pour parler de moi : consciente de mes points forts et de mes faiblesses. 

Prescription :
Je conseille cet accompagnement à tous ceux qui ont du mal à gérer la pression liée à la classe préparatoire, qui ont du mal à s’accorder des pauses et trouver un équilibre. Il y a suffisamment de surprises entre les résultats pendant l’année et les résultats aux concours pour savoir que les compétences scolaires ne suffisent pas. Pour réussir ses concours il est essentiel d’être conscient de ses objectifs, de ses capacités pour être bien dans sa tête et au top le jour J.